Village Zovikj, Mariovo

On suppose que le village Zovikj existe depuis le XVIe ou XVIIe siècle. Auparavant, le village se trouvait 500-600 mètres plus loin, dans la localité Lenichté. Ce village a entièrement brûlé, après quoi les habitants se sont installés à l’endroit actuel.

Le nom originel du village était Bzovikj, en raison du sureau qu’on trouve ici en abondance. C’est un village montagnard dont les maisons sont construites en matériaux naturels – pierre, boue et bois.

De 388 habitants en 1961, alors qu’il y avait une école élémentaire jusqu’au CM 2 (cours moyen), aujourd’hui dans le village vivent moins de 10 résidents permanents. Le nombre de visiteurs augmente pour les week-ends et la période estivale, principalement en raison de la nature pure, du calme, du silence et du sentiment que le temps ici s’arrête.

Les villageois ont été contraints de complètement abandonner leur village pendant la Première Guerre mondiale car il était à même la ligne de front. L’armée bulgare était stationnée dans le village et les villageois ont été expulsés de leurs maisons. À la suite des bombardements, presque toutes les maisons ont été détruites et l’église du village de St. Nicolas a été gravement endommagée.

Après la guerre, l’église a été reconstruite et aujourd’hui c’est un lieu de rassemblement des villageois de Zovikj pour la fête de St. Nicolas en juin, et en particulier pour l’Epiphanie, lorsqu’un rite spécial est organisé avec des détails spécifiques que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Près du village, sur la colline Marta se trouve l’église Saint-Athanase, construite au XVIIe siècle.

À environ une heure de marche, au bord de la rivière Tsrna se trouve le monastère de St. Démètre – Tchebren, qui est le saint patron du village.

Feel free to share this