Complexe monastique Tchebren, Mariovo

La localité ou la ville de Tchebren existait même avant l’occupation romaine, c’est-à-dire pendant le règne de l’Empire macédonien, ce que prouve la découverte de pièces de monnaie frappées par les rois de l’ancienne Macédoine.

Selon des sources écrites,au Moyen Âge, la ville sur le site Tchebren, près du village de Zovikj s’appelait Tchemren. Dans le passé, la route de montagne locale qui partait du champ à l’ouest et coupait le plateau sud de Mori, atteignait Tchebren et grimpait les flancs de Kajmakchalan – Kojoufà l’est, jusqu’aux anciennes mines de fer. Aujourd’hui,il s’agit de la route Sоuvodol – Rapech – Manastir – Poltchichté.

Monastery complex Chebren

Le complexe monastique a été fondé dans la première moitié du XIVe siècle, la période précédant le début de la domination turque. Avec le temps, la ville de Tchebren a lentement commencé à disparaître, ne laissant que le monastère. Au début du XVIIIe siècle, le monastère avait un séminaire dont les prêtresservaient dans les églises de la région de Mariovo et qui était très actif jusqu’aux premières décennies du XXe siècle. Au cours de son existence, pendant plusieurs siècles, le monastère a été reconstruit à plusieurs reprises en raison des incendies, vols et destructionsfréquents. Selon certaines informations, pendant la Première Guerre mondiale, une partie des bâtiments du monastère a été démolie et sérieusement endommagée.

Un mur de pierre, qui existe encore aujourd’hui, a été érigé pour protégerle complexe monastique, mais il est aujourd’hui partiellement démoli.

Lire la suite...

Feel free to share this