L’église Saint-Démètredu XIVe siècle, Complexe monastique Tchebren, Mariovo

L’ancienne église était située au centre d’une cité où une église-basilique a été construite au début de la période byzantine (V-VI siècle). Les fondations et les morceaux de marbre en plastique préservées qui se trouvent encore à l’intérieur et autour de l’église en témoignent.

L’église médiévale a été construite sur la basilique au XIIIe ou XIVe siècle, mais avec des dimensions plus petites. À cette époque, certaines parties de la Macédoine se trouvent déjà sous domination byzantine et sous la domination des souverains serbes du Moyen Âge, dès 1282. Au cours du XIVe siècle, la Macédoine devient de plus en plus l’un des centres artistiques les plus importants dеl’Empire byzantin. Avec son centre à Thessalonique, la Macédoine était sans aucun doute un lieu de transfert majeur dans le processus de diffusion de l’art byzantin en Bulgarie, en Serbie et en Russie.Selondes archives, la reconstructionde l’église etdes travaux sur sa fresqueont eu lieu au XVIe siècle. À cette époque, à l’angle sud-est de l’ancien mur, une autre église,dédiée à St. Élie, a été construite.

Monastery complex Chebren

Les fresques conservées dans l’abside de l’autel datant du XVIe siècle sont un document important de la production artistique de l’âge médiéval (période paléologue), non seulement pour la Macédoine, mais aussi pour l’histoire de l’art des peuples balkaniques et de la peinture byzantine en général.

St. Demetrius church, XIV century

De la fresque dans l’abside de l’autel, la plus impressionnante est la scène peinte connue sous le nomdu Sacrifice d’Adoration ou Eucharistie-la communion. Sur la fresque est peinte une escorte épiscopaleavec Saint Grégoire, Basile le Grand, Jean Chrysostome et des anges.

Au-dessus se trouve la scène La communion des apôtres, où Jésus-Christ est représenté sur le côté gauche en train de prendre du vin et sur le côté droit de prendre du pain. Le peintre, ou les peintres qui ont peint l’église, appartenaient probablement aux grands maîtres de la peinture murale.

Lire la suite...

Feel free to share this